Publié le 25 Avril 2016

Cela maintenant six mois que j'ai adopté Ninia. Elle est toujours aussi mignonne mais les relations avec Kitty n'ont pas changé. Chacune dans son coin.

 Avez-vous remarqué le temps et la minutie employés par nos félins pour faire leur toilette? De la tête aux pattes si je peux m'exprimer ainsi , tout y passe et Ninia ne fait pas exception.

Chat toilette
Chat toilette
Elle y met toute son énergie

Elle y met toute son énergie

Une petite pose bien méritée

Une petite pose bien méritée

Chat toilette
Chat toilette
Chat toilette
Chat toilette
Chat toilette
Et c'est parti pour une petite sieste.....

Et c'est parti pour une petite sieste.....

Voir les commentaires

Rédigé par Labulledely

Publié dans #Matroispattes

Repost 0

Publié le 23 Avril 2016

"Balalade printanière" est le thème  InstantS du mois d'avril proposé par La Boite à images du Chat Bleu.

Ne sont-ils pas mignons ? C'est en me promenant au lac Mouriscot à Biarritz que j'ai eu le plaisir de découvrir cette petite famille. (Clichés pris le 22 avril 2016).

Maman et ses 6 petits

Maman et ses 6 petits

InstantS d'Avril
Elle ne le quitte pas d'une "plume".

Elle ne le quitte pas d'une "plume".

Voir les commentaires

Rédigé par Labulledely

Publié dans #InstantS

Repost 0

Publié le 17 Avril 2016

Enfin,je reviens "doucettement". J'ai récupéré un ordinateur portable que ma fille n'utilisait pas . Il est un peu lent mais il fera l'affaire jusqu'à l'achat du prochain. Merci d'être venus(es) me rendre visite malgré mon absence prolongée.

Je viens de terminer "Jours sans faim", un récit de Delphine de Vigan

 

 

Quatrième de couverture: « Cela s’était fait progressivement. Pour en arriver là. Sans qu’elle s’en rende vraiment compte. Sans qu’elle puisse aller contre. Elle se souvient du regard des gens, de la peur dans leurs yeux. Elle se souvient de ce sentiment de puissance qui repoussait toujours plus loin les limites du jeûne et de la souffrance. Les genoux qui se cognent, des journées entières sans s’asseoir. En manque, le corps vole au-dessus des trottoirs. Plus tard, les chutes dans la rue, dans le métro, et l’insomnie qui accompagne la faim qu’on ne sait plus reconnaître. Et puis le froid est entré en elle, inimaginable. Ce froid qui lui disait qu’elle était arrivée au bout et qu’il fallait choisir entre vivre et mourir.»

Mon avis: Le cauchemar de l'anorexie. Un petit livre autobiographique qui se lit d'une traite. Il est écrit avec pudeur et ne cache rien. Un combat à la vie, à la mort . Laure en acceptant de se faire hospitaliser, doit apprendre à se réalimenter et accepter que son corps reprenne du poids. J'ai été bouleversée et jamais je n'ai mesuré l'ampleur de la souffrance endurée par une personne chère à mon coeur, qui a souffert de cette maladie, il y a très longtemps maintenant.Je le conseille absolument.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Labulledely

Publié dans #Lectures

Repost 0